SGRM

Schweizerische Gesellschaft für Reproduktionsmedizin

Raison d'être

FIVNAT-CH : Rétrospective et raison d'être


Jusqu'en 1991, l'Académie Suisse des Sciences Médicales ne recueillait que quelques données statistiques générales sur la fécondation in vitro (FIV) et les techniques dérivées, réalisées en Suisse.

Sous l'impulsion principale de son Président, le Dr Marc Germond, la Société Suisse de Fertilité-Stérilité et Planning Familial (SSFSPF) a constitué dès 1992 un groupe de travail, nommé FIVNAT-CH sur la base du modèle français. Le but du registre FIVNAT-CH était de disposer d'informations fiables sur chaque tentative de FIV, ainsi que sur les grossesses qui en étaient issues. Plusieurs facteurs plaidaient en faveur de la création rapide d'un tel registre: la présence dans les pays voisins de registres nationaux déjà performants, la nécessité grandissante d'apporter aux instances politiques, aux patients, aux sociétés savantes internationales et au public des données statistiques sur la procréation médicalement assistée (PMA) en Suisse, le besoin de réunir les professionnels de la PMA autour d'un pôle de réflexion et d'action commun.

L'esprit qui présidait à ces démarches était celui d'une promotion de la "Qualité". Ces premiers objectifs se sont concrétisés dès l'automne 1992 par l'élaboration d'une première Charte, fixant les objectifs et les modalités de participation des Centres de PMA au registre FIVNAT-CH.
Un bureau gérant les activités administratives de gestion, de saisie et d'analyse fut créé. Le mode de financement de FIVNAT-CH dut rapidement être discuté dans le but d'assurer l'indépendance financière du registre.

Actuellement, la participation à FIVNAT-CH est ouverte sur une base volontaire à tout Centre pratiquant la PMA en Suisse. Le financement de FIVNAT-CH est assuré par les Centres. Une somme est calculée au prorata du nombre de cycles réalisés et déclarés à FIVNAT-CH au cours de l'année précédente.

Les assemblées générales de FIVNAT-CH sont organisées dans le cadre de la Journée annuelle de la SSFSPF. Ces rencontres permettent aux Centres de prendre connaissance et de discuter les données statistiques recueillies, d'examiner les points susceptibles d'améliorer la qualité de la saisie, d'étudier et de comparer sur une base nationale certaines étapes critiques des traitements FIV. Une fois par année, chaque Centre reçoit ses propres données statistiques, comparées à celles du reste de la Suisse. Certaines données relevantes sont également transmises sur demande aux registres internationaux (ESHRE, Lancaster).

Dans le même esprit de "Qualité" qui a présidé à sa création, l'assemble générale de FIVNAT-CH a décidé le 29 octobre 1997 de réaliser un audit externe du système visant à analyser le fonctionnement de FIVNAT-CH et la qualité de l'information fournie par les Centres.
Cette approche unique au monde vise à assurer la transparence et l'objectivité du registre au travers de vérifications, réalisées par un expert étranger lors d'une visite dans les Centres.

Les vérifications portent sur l'exhaustivité et la qualité du recueil, l'exactitude de la saisie et l'examen des procédures informatiques d'enregistrement et de traitement des données saisies.

Une liste des Centres membres de FIVNAT-CH, ainsi qu'un extrait des données statistiques suisses, sont disponibles sur ce site.


FIVNAT-CH: THE EVOLUTION OF A NATIONAL REGISTER  - 2008

print
© 2018 Schweizerische Gesellschaft für Reproduktionsmedizin - powered by website baker -